Ouest France – Une maison pour rompre la solitude des femmes à Angers : « Ici, il y a du cœur et de la sensibilité »

Dans cet intérieur convivial et douillet, elles se sentent  comme à la maison  On en prend soin comme si c’était la nôtre , glissent-elles. La maison Providenti’elles a ouvert ses portes le 18 mars, à Angers, au 6, rue Saint-Léonard.  On voulait une maison en centre-ville accessible à tout le monde, explique Marie de Nanteuil, sa coordinatrice. Que les femmes puissent pousser la porte quand elles veulent. 

Le parrainage

Le parrainage vous permet de soutenir concrètement une femme isolée.

 

En parrainant une femme Providenti’elles, vous lui permettez de retrouver confiance en elle, autonomie, et dignité. 


Par palier de 15, 25 ou 50€ 


Chaque don compte.